Une conduite d’élevage traditionnelle et une production d’animaux finis pour la boucherieTroupeau de vachesLes veaux nourris sous le pis de leur mère, au pré, sont sevrés à l’âge de 8 mois. Les mâles, destinés à faire du taurillon sont allotés en stabulation et nourris avec du maïs, des tourteaux et des céréales. Ils sont engraissés pendant une durée de 8 mois pour être abattus vers l’âge de 16 mois. Cette production est exportée vers l’Italie, la Grèce et la Hollande. Un nouveau débouché grec concerne les taurillons abattus vers l’âge de 12 mois.

La plupart des femelles, destinées au renouvellement du cheptel, seront mises à la reproduction vers l’âge de 24 mois afin de vêler autour de 3 ans.

Quelques génisses, non utilisées pour le renouvellement, sont engraissées et abattues à l’âge de 3 ans ; cependant, la principale production, Fleuron de la race Parthenaise, est la jeune vache de 4 à 6 ans qui, après 2 ou 3 vêlages, est engraissée et très bien finie.

Cette jeune vache, destinée à l’engraissement, est nourrie pendant une longue période à l’aide d’une alimentation soignée e ceci afin de produire une viande de haute qualité. La ration est constituée de fourrages et de céréales produits sur l’exploitation ainsi que de tourteaux. Cette production de viande de haute qualité est destinée à approvisionner les boucheries traditionnelles françaises et quelques rayons qualité de grandes surfaces.
 

 

Troupeau de vaches


Carte de FranceLe berceau de la race est située en Gâtine, au coeur du département des Deux-Sèvres. La principale zone de développement est le Poitou-Charentes et les Pays de Loire. En 2010, on comptait plus de 38 000 naissances en race pure.